IMG_7784.jpg

Comment suis je devenu "entraineur"

Mon histoire ne me destinait pas à devenir un jour entraîneur. Mais voilà, personne ne connait son destin...

Tout a commencé en septembre 2008. Après un échec au marathon de Berlin en 2h37, j’avais envie d’autres choses.

Le mois suivant, je me suis laissé à découvrir le monde du triathlon en suivant un collègue qui était licencié au club de Sainte Geneviève Des Bois.

Au bout de quelques semaines, j’ai eu la chance de vivre le titre de champion du monde junior de triathlon d’un certain Vincent Luis. Je constatais immédiatement que je n’avais pas mis les pieds dans n’importe quel club de triathlon. Je côtoyais donc les étoiles montantes du triathlon français qui étaient Vincent Luis et Aurélien Raphaël.

Au fil des mois, Vincent et moi partagions l’ensemble de nos entraînements de course à pied et certaines sorties vélos.

Nous sommes devenu de plus en plus proche jusqu'à ce que Vincent décide d'officialiser auprès de la fédération, du club et de ses partenaires que j'étais son entraîneur.

Cette histoire qui était jusqu'à présent une simple relation de potes, était devenue complétement différente car cela engendrait naturellement une pression, des risques, une visibilité, etc... à laquelle je n'étais naturellement pas préparé et voir pas compétent.

Cette histoire était devenue une mission, "Se qualifier aux Jeux Olympiques 2012 à Londres".

Mon tempérament naturel me voulait savoir ce qui m'attendait et ce que nous étions capable de réaliser ensemble.

Ce rôle consistait sportivement à définir l'ensemble de son plan d’entraînement (vélo, course à pied, Kiné) ainsi que l’intensité de ses séances de natation (qu’il réalisait dans son club de natation) chaque semaine et humainement le faire grandir, lui inculquer la culture du Haut Niveau, lui apprendre à avoir confiance en lui et lui inculquer la culture de la victoire...

Cette histoire inattendue, haletante et exceptionnelle nous a conduit d’une année 2009 difficile, passage dans la catégorie U23, avec une 150eme place au classement mondial à une 11eme place aux Jeux Olympiques 2012. 

Cette compétition bouclait ma 1ère expérience de coaching que j'estime plus que réussi.

Une année plus tard en 2013, après un changement d’environ professionnel, j’ai de nouveau retrouver cette position de coach au sein d’une équipe d’une dizaine de coureurs à pied (Dassault Aviation) spécialisée "course sur route" (10 km au marathon) avec des résultats, pour les meilleurs très flatteurs.

Par exemple sur Marathon, Adrien Guiomar qui courait en 2h41 (2013) a réussi à courir un marathon en 2h25 en 2016 puis 2h19 en 2019, des résultats que je n’aurais jamais pu envisagé.

 

C’est ainsi qu’aujourd’hui, depuis la réalisation de ces 2 expériences de coaching encourageantes et le bonheur que cela me procure de voir progresser les athlètes que j’entraîne, que j’ai décidé de créer la LTD officiellement et ainsi pouvoir continuer à accompagner des sportifs (athlètes, triathletes ou sportifs) de tous niveaux à atteindre leurs ambitions (chronométrique, finisher, qualification, bien-être ou perte de poids).

 

Mark Twain disait : "Ils ne savaient pas que c'était impossiblealorsils l'ont fait !"

IMG_7784.jpg
IMG_9866.JPG

PALMARES

Triathlon :

  • 2020 : Ironman 70.3 Les Sables d'Olonne - 4h19 -

    • 53e scratch - 2e Catégorie 40-44

  • 2018 : Ironman Hawaï - 9h36 -

    • 439e scratch - 59e Categorie 40-44

  • 2018 : Ironman Australie - 9h31 -

    • 28e scratch - 4e Categorie 40-44

  • 2017 : Ironman 70.3 Phuket - 4h21 -

    • 21e scratch - 1er Catégorie 40-44

  • 2009 : Ironman Nice - 9h55 -

    • 80e scratch - 13e catégorie 30-34

Athlétisme (Record) :

  • Marathon : 2h28'00 

  • Semi-marathon : 1h10'36 

  • 20 kms : 1h07'10 

  • 10 kms : 32'05 

  • 5000m : 15'22

  • 3000m : 8'50

  • 1500m : 4'02